Communiqué de presse du Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités (CICNS)

Fenech survole Bugarach : c'est un pic, c'est un cap, c'est une secte !

Montpezat de Quercy - 10/06/2011 - 19h35 (CICNS) -  

Il faut reconnaître au Président de la MIVILUDES, Georges Fenech, qu’il sait créer le « buzz » autour de son action, à quelques jours de la sortie du rapport annuel de la mission. Il s’est manifesté dernièrement dans l’affaire Ligonnès, dans une réunion de Maires près de Lyon s’étant rassemblés pour parler « schéma départemental de coopération intercommunale», mais surtout il vient de faire une tournée en fanfare au pic de Bugarach, « terre fertile pour les dérives sectaires », si l’on en croit L’indépendant.

La presse locale, accro aux scoops et dans l'obligation d'augmenter les doses pour captiver le lectorat, ne demande pas mieux (La dépêche, MidiLibre, La Clau) et diffuse le discours de la MIVILUDES sans prise de distance et avec force photos, soit du pic responsable de tant d’agitation, soit des personnes (maires, préfets, procureurs, etc.) chargées de bouter l’hérésie hors de France.

Georges Fenech est passé maître dans l’art de la prétérition (latin praeteritio :« action de passer sous silence ») : il ne parle pas de « sectes » car « il est difficile de donner une définition précise d'une secte » mais n’est pas gêné que tout le monde utilise ce terme dégradant, à commencer par les associations de lutte contre les sectes qui l’accompagnent.

On apprend (L’indépendant) que Georges Fenech a survolé par hélicoptère le site de Bugarach « pour découvrir le fameux pic si médiatisé ». Le président de la MIVILUDES, en partie responsable de cette médiatisation, pensait-il découvrir quelque phénomène ésotérique nécessitant un tel survol ? Serait-il un mystique contrarié ? Il a un sinistre prédécesseur dans cette région avec Robert Le Bougre, apostat cathare, devenu un des plus violents acteurs de l'inquisition médiévale. Certes, les méthodes sont moins définitives, aujourd’hui, mais la mise à l’index est aussi expéditive.

Quelles sont les personnes les plus dangereuses ? Celles qui sont sur site avec leurs croyances, même bizarres, et qui pour l’instant n’ont guère bougé ou celles  qui affolent la population en montrant les premières du doigt ? « Les maires sont invités à signaler les enfants qui seraient déscolarisés ou « les gourous thérapeutiques », comme les définit Georges Fenech, « qui délivrent une médecine charlatanesque ». » (La Dépêche). Le procureur de Carcassonne, Antoine Leroy, semble regretter que « tant qu'il n'y a pas de plaintes ou de matérialisation d'un délit, on ne peut guère intervenir » ou que « nous nous trouvons parfois en marge du pénal ». N’est-ce pas injuste pour un procureur d’être obligé de s’en tenir au Code pénal ?

Le 15 juin, si l’on en croit la MIVILUDES, sera diffusé son rapport annuel 2010. Assistera-t-on à nouveau à un pitoyable numéro de pensée unique comme l’année passée, ou bien les médias vont-ils se décider à demander des comptes précis à la MIVILUDES sur une mission qui s’apparente à une entreprise de médisance institutionnalisée ?

Lire également 2012 : Qui, de la MIVILUDES ou des « New-Age » de Bugarach, est le plus « apocalyptique » ?

Contact : Service Presse du CICNS - Denis Mathieu - 06 34 11 49 58 - Presse@cicns.net - http://www.cicns.net   Tous les communiqués de Presse du CICNS

Haut de page


© CICNS 2004-2015 - www.cicns.net (Textes, photos et dessins sur le site)