La France antisectes, état des lieux - Plaidoyer pour les libertés fondamentales

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les « sectes » sans jamais oser le demander

Nouvelle présentation : coffret de 3 DVD

      anciennement intitulé "120 minutes pour la liberté spirituelle" 

ancienne présentation :

 

 

Un film documentaire à ne pas manquer !

Un voile levé sur une campagne antisectes qui fait des victimes depuis 25 ans. 

Coupon de commande en bas de page

Partie 1 :

Cette première partie donne un aperçu des tenants et aboutissants de la lutte antisectes en France depuis son origine jusqu’au rapport parlementaire de 1995. Des mots clés, des faits peu connus, un historique troublant et éclairant à la fois. Les thèmes suivants sont en particulier abordés :

- L’émergence de nouvelles formes de spiritualités ces dernières décennies.

-Des exemples de discriminations, l’ostracisation de groupes et de personnes pour leur choix de vie alternatifs.

- Les drames de Guyana, Waco, l'OTS décrits « officiellement » comme des suicides collectifs.

- La création de l'ADFI et le soutien de l’Etat aux associations antisectes.

- La théorie de la manipulation mentale.

- La commission d’enquête parlementaire de 1995 et sa liste noire de sectes.

Partie 2 :

A travers des exemples précis de groupes et de personnes subissant de plein fouet et dans l’indifférence générale les rumeurs infondées de dangerosité qui sont le ferment de la lutte antisecte, cette deuxième partie analyse les rouages de l’action publique dans son combat pour sauver les "victimes de sectes". Les thèmes suivants sont en particulier abordés :  

-La troisième commission d’enquête parlementaire sur les sectes : la révélation des chiffres et d'une supercherie. 

- Le regard des sociologues sur la dangerosité supposée des minorités spirituelles.

- L’absence de démarche de connaissance de la part des pouvoirs publics pour traiter la question des dites sectes.

- Des victimes bien réelles de la psychose antisecte témoignent devant notre caméra : arrestations violentes et arbitraires, vies détruites, réputations ternies, enfants brutalisés et traumatisés, discriminations au quotidien.

Partie 3 :

 

Cette troisième partie décortique le traitement médiatique du thème des sectes, le parti pris des médias en faveur du discours antisectes et de la version des « apostats » et l’impact de cette prise de position partiale sur l’action politique et la société civile. La conclusion de cette trilogie reste néanmoins optimiste dans notre capacité à dépasser des peurs irrationnelles pour défendre la liberté de conscience. Les thèmes suivants sont en particulier abordés :

 - Le parti pris des débats télévisés, exemples à l’appui ; les techniques de montage pour faire « passer » un message (voir également nos commentaires d’émissions de télévisions).

- Trois cas de « victimes de sectes » fortement médiatisés, analysés de façon contradictoire.

- 2008, année noire pour la liberté spirituelle autour des propos d’Emmanuelle Mignon.

- Les anciennes et nouvelles cibles de la lutte contre les sectes.

- Quelques explications historiques et conjoncturelles à l’attitude particulièrement répressive de la France à l’encontre des groupes appelés « sectes ».

- Dépasser la peur et adopter une démarche de connaissance vis-à-vis des nouvelles pratiques spirituelles ou thérapeutiques.

 


Si vous ne comprenez pas la "lutte contre les sectes", si vous ne trouvez pas toujours les mots pour répondre à ceux qui vous accusent de faire partie d'une secte, ce film vous donnera des arguments de poids. Montrez-le à vos proches, vos amis, vos collègues de travail, organisez des présentations publiques afin de faire connaître une réalité dérangeante mais dont un peuple démocratique ne peut se dispenser.

En France, il doit être possible de vivre ensemble dans le respect des choix de chacun

Un film documentaire qui invite chacun à "sortir de son film" 

C’est avant tout par l’image, par le son, par le petit écran, que la psychose "antisectes" s’est développée : Guyana, OTS, Waco, soirées "débat" ou documentaire, traitement (de choc) unilatéral de la question…

Il y a là une marque profonde, une surimpression qui forme aujourd’hui un barrage à l’échange avec l’autre, à l’approche objective du phénomène des nouvelles spiritualités. C’est donc logiquement que nous avons choisi le film pour aller estomper des images criardes et mensongères dans l’inconscient collectif, et pour y poser les bases d’un nouveau dialogue.

Ce film a pour objectifs :

 - De montrer l’envers du décor de la "lutte antisectes", dans la réalité des discriminations subies par une partie de la population, ainsi que dans les compromissions de l’impressionnante logistique mise en place au sein des administrations françaises. Des juges d'instructions ouvrent des enquêtes sur de simples rumeurs, mettent en prison préventive des membres d'associations comme s'il s'agissait de terroristes. Aujourd'hui, un citoyen ne sera pas jugé de la même façon s'il appartient ou non à un mouvement spirituel.  

-  De se faire l’écho des instances internationales, quand elles ont de manière répétitive mis le gouvernement français en garde sur le fait que sa politique dans ce domaine risquait de nuire au respect des Droits de l’Homme.  

-  De donner la parole aux sociologues, ethnologues, juristes, qui ont depuis longtemps manifesté leur intention de participer aux études parlementaires et gouvernementales, ainsi qu’au débat public, mais n’ont été que très peu entendus.

-  Enfin, de poser quelques questions essentielles sur la place de la vie spirituelle dans la vie sociale, et sur la signification et l’intention de la "laïcité à la française". Questions posées non seulement aux philosophes, intellectuels, politiques, universitaires, personnalités religieuses, mais aussi à cette population stigmatisée sous l’appellation de "secte", qui préfère bien souvent, sous la pression de l’habitude et de l’opinion, appliquer le dicton « pour vivre heureux, vivons cachés ».  

Tout au long du film, la recherche d'objectivité montrera que l'autre que l'on dit "dangereux" et contre lequel "il faut se protéger" n'existe pas, n'étant que l'image d'une peur fantasmagorique. Et qu’une fois montrée la non réalité du "fléau social" que constitueraient les "sectes", il n’apparaît plus nécessaire de légiférer, ni de développer une politique particulière pour lutter contre des dérives qui ne sont pas particulièrement présentes au sein des nouvelles spiritualités, et pour lesquelles le cadre juridique classique est suffisant quand elles se produisent.  

Ce film est dédié à la réhabilitation des minorités spirituelles saines et sa réalisation soucieuse avant tout de vérité et d’ouverture.

Le film est en trois parties de 155 minutes au total.

BON DE COMMANDE 

(à imprimer, sélectionner le bon de commande et faites "imprimer la sélection")

 

Nom :

Prénom :

Adresse postale :

Adresse email :

Téléphone :

Désignation
Quantité
Prix unitaire
Total
Le coffret de 3 DVD
_____________________
25 €
 
Frais de port (voir calcul ci-dessous)  
Montant total à payer
_____________________

Frais de port 2,70 € pour 1 ou 2 boitiers, 3,50 € pour 3 boitiers. Ajouter 0,50 € par boitier supplémentaire. Les frais de port sont offerts à partir de 10 boitiers commandés

Je joins la somme de _______ euros pour ma commande du film intitulé : « La France antisectes, état des lieux » réalisé par le CICNS afin de contribuer à la mise en lumière de la situation des minorités spirituelles en France.

Fait à 

Le

Signature 

 

 

CICNS • BP7 • 82270 Montpezat de Quercy

Votre soutien à ce film nous permettra de poursuivre la réalisation de nos projets qui souffrent encore d'un manque de soutien financier.

Le CICNS ne fonctionne que grâce aux dons, souscriptions et adhésions.

La diffusion télévisée de ce film est soumise à l'accord de notre association.

Haut de page


© CICNS 2004-2015 - www.cicns.net (Textes, photos et dessins sur le site)