Rendre inaccessible le contenu relatif aux sectes sur Internet ? 

Un "regret" qui en dit long sur la confusion qui règne dans le journalisme moderne. Quel contenu devrait-il être rendu inaccessible, celui de la MIVILUDES, celui d'associations comme le CICNS, ou encore celui des minorités spirituelles que la rumeur publique et médiatique a décidé d'affubler de l'étiquette "sectaire" sans autre forme de procès ? Un vrai débat...

La réponse technique : le filtrage des contenus à risque

(...) Les logiciels de contrôle parental mis en place par les fournisseurs d'accès à Internet sont périodiquement sondés par des associations de protection de l'enfance, notamment Action Innocence (système FILTRA) et E-enfance qui se charge des tests de qualité en partenariat avec le ministère de la famille et la Délégation aux usages de l'Internet. En 2008, on note une amélioration globale du filtrage par rapport à l'année dernière. Ce qui pêche, c'est d'une part l'accessibilité facile aux chats et forums par les enfants de moins de 10 ans, et d'autre part, le fait que certains contenus relatifs aux sectes, et à la violence et à la drogue soient encore accessibles, regrette Christine Du Fretay, présidente de l'association. Quant au contrôle parental proposé par les opérateurs de téléphonie mobile, il ne donne pas encore entière satisfaction.

Haut de page


© CICNS 2004-2015 - www.cicns.net (Textes, photos et dessins sur le site)