Communiqué de presse du Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités (CICNS)

Réunir le spirituel et le politique

Montpezat de Quercy - 22/05/2006 - 15:45 (CICNS) - En matière de spiritualité, le gouvernement français a su distiller dans l'opinion publique la peur qui l'anime. Et c'est fondé sur cette peur qu'il entend répondre aujourd'hui à cette prolifération de croyances dont parle Danièle Hervieu-Léger, sociologue et directrice du Centre d'études interdisciplinaires des faits religieux au CNRS, qui reconnaît pourtant : "Il est peu probable que cette politique défensive puisse, au-delà de la répression normale des délits et crimes relevant du droit commun, enrayer la prolifération (internationalisée) des nouveaux groupes religieux et mouvements spirituels favorisée par la démonopolisation des grandes institutions du croire."

En France, la question religieuse est aussi politique. La République a organisé la cohabitation des différentes confessions selon le modèle catholique. Confronté à la prolifération des croyances et des communautés, l'État est privé de ses interlocuteurs institutionnels habituels. La laïcité se grippe, le débat sur les sectes s'enlise, la question du voile empoisonne la vie publique. Peut-on imaginer un modèle de laïcité médiatrice, capable de mobiliser les " familles spirituelles " au service de la refondation du lien social ? (Danièle Hervieu-Léger, Le Pélerin et le Converti).

Malheureusement, la politique actuelle de la France en matière de diversité spirituelle n'est pas à la médiation mais à la répression. Malgré une accalmie de façade, les moyens mis en oeuvre pour tenter d'éradiquer toutes formes de spiritualité hors normes de notre société se sont considérablement étendus. Aujourd'hui, ils ne concernent plus seulement les mouvements à caractère religieux ésotériques mais également toutes les variantes jugées "potentiellement susceptibles de dérives" des religions reconnues. Nous ne serions pas surpris de voir l'actualité refléter ce constat dans les mois qui viennent et de voir quelques groupes "gênants" succomber à des campagnes de rumeur.

Le CICNS se tourne donc résolument vers la préparation des élections présidentielles et législatives de 2007 pour tenter de déceler les ouvertures qui ne peuvent manquer de se manifester dans cette année de tous les possibles. Qui saura incarner les aspirations profondes de cette partie de l'électorat français, de plus en plus nombreuse, qui réclame la liberté de choix démocratique garantie par notre Constitution en matière de spiritualité ? Le CICNS interroge tous les partis politiques et publie leurs réponses sur son site.

Contact : Service Presse du CICNS - Valérie Dole - 06 34 11 49 58 - Presse@cicns.net - http://www.cicns.net

Haut de page


© CICNS 2004-2015 - www.cicns.net (Textes, photos et dessins sur le site)