Communiqué de presse du Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités (CICNS)

Médias et MIVILUDES : la faillite du contre-pouvoir médiatique

Montpezat de Quercy - 23/06/2011 - 9h35 (CICNS) -  

En avril 2010, nous écrivions un article intitulé de façon identique « la faillite du contre-pouvoir médiatique », suite au traitement par les médias du rapport 2009 de la MIVILUDES. Un an après, le même constat alarmant s’impose après les « comptes rendus/débats/articles » ayant accompagné la sortie du rapport 2010 de cette même Mission. Les médias dans leur ensemble ont, comme d’habitude, déroulé un tapis rouge au président de la MIVILUDES, Georges Fenech, pour présenter son action antisectes, sans contradictoire dans le « meilleur » des cas, mais également en cautionnant fréquemment sans aucune neutralité ses propos. Un seul point de progrès cette année : certains journaux ont mentionné brièvement notre avis sur la politique menée par Georges Fenech. Il est probable que nos communiqués répétés, tout au long de ces sept dernières années, ont fini par fendiller la chape de plomb qui entoure la question des « sectes ». Mais après trente années de lutte antisectes outrancière, il ne s’agit plus simplement de vaguement mentionner une position contradictoire à la politique gouvernementale en ce domaine, mais de réellement demander des comptes précis au président de la MIVILUDES sur les fondements de son action et les preuves de ses allégations à l’emporte-pièce concernant plus de 500 000 citoyens (selon ses dires). 

La question des sectes fait l’objet d’un large consensus (quasi unanime) dans la classe politique, médiatique et intellectuelle qui peut se résumer ainsi : « Même si on ne sait pas trop ce qu’elles sont, les « sectes » sont partout, ces « gens » sont dangereux et il faut lutter contre, un point c’est tout ». C’est un exemple type de manipulation à grande échelle où la répétition ad nauseam des mêmes slogans a remplacé la réflexion. Nous invitons d’ailleurs les écoles de journalisme à le considérer comme tel : un thème modèle sur la désinformation de masse. 

Si l’on s’en tenait à la question des sectes, on pourrait aisément conclure que le journalisme est une profession sinistrée – d’aucuns arriveraient sans doute à la même conclusion sur d’autre sujets traités par les médias – mais il n’est jamais trop tard pour mieux faire.

et Lire l'analyse détaillée des commentaires médiatiques (de véritables scénarios pour «les guignols de l'info», dans certains cas)

Si vous ne deviez en lire qu'un extrait : Le sketch du dialogue Fenech/Ménard

Contact : Service Presse du CICNS - Denis Mathieu - 06 34 11 49 58 - Presse@cicns.net - http://www.cicns.net   Tous les communiqués de Presse du CICNS

Haut de page


© CICNS 2004-2015 - www.cicns.net (Textes, photos et dessins sur le site)