Communiqué de presse du Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités (CICNS)

La MIVILUDES : le grand n'importe quoi

Montpezat de Quercy -14/10/2010 - 16h30 (CICNS) -

Dans le document « La justice face aux dérives sectaires », adressé au Premier Ministre au printemps 2008, Georges Fenech mentionne 60 000 enfants concernés par la problématique sectaire (page 30).

Quelques mois plus tard, dans l’émission « C à dire (France 5) » du 2 octobre 2008, il précise que « 80 000 enfants (…) sont directement menacés par des dérives sectaires » (source).

Le 29 novembre 2008, dans VSD, Georges Fenech précise : « Pas évident de mettre cinq cents sectes et communautés sous surveillance, cela concerne 500 000 personnes, dont 85 000 enfants ».

Aujourd’hui lors de la diffusion de son Guide « La protection des mineurs contre les dérives sectaire », il annonce qu’entre 50 000 et 60 000 enfants sont victimes de dérives sectaires (La Croix).

Un esprit avisé noterait le caractère erratique de ces chiffres mais également qu’il y a donc eu une forte diminution du nombre d’enfants en danger en deux ans. Si Georges Fenech ne le mentionne pas, c’est que les chiffres fournis n’ont aucun fondement. Il n’a sans doute pas l’impudence d’attribuer à son travail une telle diminution alors que son action consiste à générer un climat de peur dans la société française vis-à-vis des minorités spirituelles, thérapeutiques et éducatives.  La bibliographie du dernier opus de la MIVILUDES ne référence aucune étude et recherche sérieuse permettant d’étayer des chiffres alarmants répétés ad nauseam dans toute la presse. Chiffres qui sont repris à la hausse par certaines associations (Le réseau parental évoque quant à lui 100 000 enfants en danger). Puisqu’on peut dire n’importe quoi, pourquoi se priver ?

Comme à leur habitude, les médias, jusqu’à présent tout du moins, oscillent entre un soutien sans retenue à l’action de la MIVILUDES et une neutralité démissionnaire. Tout journaliste sérieux devrait s’interroger sur les preuves vérifiables nécessaires à de telles allégations, que ne fournit pas Georges Fenech, et devrait demander des comptes au président de la MIVILUDES.

Le CICNS a initié un projet de création d’un observatoire des minorités spirituelles indépendant et compétent qui permettra de substituer à la désinformation de masse perpétrée par la MIVILUDES, une démarche de connaissance sur les choix de vie de plus de 1% de la population française.

Lire notre compte-rendu plus complet : http://www.cicns.net/Miviludes_guide_2010.htm

Contact : Service Presse du CICNS - Denis Mathieu - 06 34 11 49 58 - Presse@cicns.net - http://www.cicns.net   Tous les communiqués de Presse du CICNS

Haut de page


© CICNS 2004-2015 - www.cicns.net (Textes, photos et dessins sur le site)