Communiqué de presse du Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités (CICNS)

 

L'après Edvige : une nouvelle base de données sur les sectes ?

 

Montpezat de Quercy - 19/10/2009 - 20h45 (CICNS)  

 


Un article de La Croix du 18 octobre 2009 révèle (source AFP) : « Deux nouvelles « bases de données » destinées à renforcer les moyens d'enquête de la police ont été créées par des décrets publiés dimanche au Journal Officiel, après le retrait du fichier Edvige, objet de controverse, et la disparition de l'ex-fichier des RG ». Suite aux nombreuses critiques émises à l'encontre du fichier Edvige, les restrictions apportées aux données enregistrées comporteront néanmoins un certain nombre de dérogations, notamment, précise la dépêche AFP, pour « des activités sectaires ou (...) dans les domaines politique, philosophique, religieux ou syndical si elles peuvent porter atteinte à la sécurité publique ».

Après le « référentiel » des sectes de la MIVILUDES qui ne serait pas une « liste », voici donc les « bases de données » policières qui n'auraient rien à voir avec le « fichier » Edvige. Le changement de vocabulaire comme artifice pour tenter de faire passer en douce ce qui a été refusé à haute voix par l'opinion publique est décidément une spécialité française.  

Dans la mesure où la MIVILUDES est l'organe de référence autoproclamé pour désigner arbitrairement qui est une secte dangereuse en France (elle en a répertorié 500 dans son fameux référentiel), il ne fait aucun doute qu'elle sera la source des informations fournies à la police sur les atteintes à la sécurité publique, établies de façon non contradictoire et sans la moindre preuve vérifiable à l'appui (voir notre évaluation de la politique de la MIVILUDES dans un document présenté à l'OSCE).

Le CICNS s'inquiète de ce fichage à répétition des minorités spirituelles. Quel gain en sécurité pourrait résulter de ces listes, référentiels ou bases de données tendant à ostraciser des catégories entières de la population ? Est-ce la méthode de l'État pour préserver la cohésion sociale ?

 

Contact : Service Presse du CICNS - Denis Mathieu - 06 34 11 49 58 - Presse@cicns.net - http://www.cicns.net

 

 

Haut de page


© CICNS 2004-2015 - www.cicns.net (Textes, photos et dessins sur le site)