Communiqué de presse du Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités (CICNS)

Condamnées au silence, les minorités spirituelles pourront-elles se tourner vers les urnes ? 

Montpezat de Quercy - 10/3/2006 - 17:00 (CICNS) - Les minorités spirituelles, au juste milieu entre les intégrismes religieux de l'extrême droite et le " ni dieu ni maître " de l'extrême gauche, ont la faveur d'une grande partie de la population qui y trouve la fraîcheur et le sens qui manquent de plus en plus aux programmes politiques. 

Mais au terme de vingt ans d'une campagne de discrimination efficace, elles sont aujourd'hui contraintes à un silence coupable. Les médias non spécialisés ne parlent d'elles, pour la plupart, qu'en termes diffamatoires voire dégradants. Des millions de personnes en France vivent une vie spirituelle cachée de leurs proches et de leurs voisins, de peur de se voir stigmatisés, poursuivis, diffamés ou enfermés derrière les barreaux d'un asile ou d'une prison. 

Les mouvements spirituels ont entendu qu'ils ne devraient pas exister et qu'ils constituent une telle menace pour la République qu'il ne leur reste que le droit de vote de leurs membres. Mais, arrivés aux urnes, ces derniers prennent-ils réellement en compte leurs aspirations spirituelles dans un pays qui a su si efficacement séparer la vie en plusieurs morceaux ? 

De leur côté, les hommes politiques même les plus progressistes s'interdisent de parler d'un sujet qui risquerait de leur ôter toute chance de succès dans leur course à la victoire électorale. Le CICNS en a eu la confirmation au contact de certaines personnalités politiques. 

Il est difficile de trancher au sujet de l'intolérance politique vis-à-vis de la spiritualité mais le CICNS s'engage à une vigilance accrue à la veille des élections dans notre pays afin de fournir une information claire et objective sur les propositions des leaders politiques pour le nouveau millénaire qui, selon la pensée attribuée à Malraux, " sera spirituel ou ne sera pas ". 

Nous pouvons légitimement exiger des leaders politiques qu'ils intègrent la dimension spirituelle, sous ses formes nouvelles et légales, dans leur projet de société et nous ne manquerons pas de faire un parallèle des propositions des uns et des autres ainsi que d'établir un baromètre de sincérité. 

Contact : Service Presse du CICNS - Valérie Dole - 06 34 11 49 58 - Presse@cicns.net - http://www.cicns.net

Haut de page


© CICNS 2004-2015 - www.cicns.net (Textes, photos et dessins sur le site)