Communiqué de presse du Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités (CICNS)

Quand la mairie de Paris présentera-t-elle ses voeux chaleureux à toutes les minorités spirituelles de la ville ?

Montpezat de Quercy - 13/01/2006 - 23:50 (CICNS) - A l'occasion de l'Aïd el Kébir, le maire de Paris, M. Bertrand Delanoë, a présenté "ses voeux très chaleureux, très fraternels et très respectueux" aux musulmans de France. "Notre manière de vivre ensemble est riche de la diversité" disait M. Delanoë. "Nous avons plaisir à être ensemble en étant différents".

Le CICNS invite M. Delanoë à étendre son discours bienveillant à tous les mouvements spirituels existant dans Paris. En effet, une stratégie de discrimination a été mise en place depuis quelques années afin d'éradiquer de notre capitale toute tendance spirituelle hors religions reconnues, interdisant ainsi ce droit à la différence.

Mme Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris et présidente d'un comité de vigilance contre les "sectes", a fait réalisé par l'APUR une carte de la capitale signalant l'implantation des mouvements spirituels figurant sur la liste parlementaire de 1996 et étiquetés comme "sectaires". Cette carte a été distribuée à toutes les mairies d'arrondissements.

Les CICA (comités d'initiative et de consultations d'arrondissements) servent le réseau de vigilance municipale contre les sectes voté par la mairie de Paris, et un comité de pilotage a été mis en place contre les phénomènes dits "sectaires". Y participent l'ensemble des CICA et les services de la Ville également, le Secrétariat général, la Direction des Affaires juridiques, les Affaires scolaires, les Affaires sociales et de nombreux adjoints au maire.

Une formation a été créée pour l'ensemble des agents de la ville, qui reçoivent "une plaquette d'information permettant de préciser comment opèrent les "sectes", où elles opèrent et de faire connaître le réseau de référents".

Le CICNS s'élève fermement contre ces mesures de la part des autorités d'un pays démocratique et demande qu'un vrai débat soit engagé de toute urgence sur la question des minorités spirituelles, actuellement stigmatisées de manière caricaturale et contre lesquelles la répression prend des formes de plus en plus inquiétantes pour ceux qui veulent protéger les libertés individuelles.

Contact : Service Presse du CICNS - Valérie Dole - 06 34 11 49 58 - Presse@cicns.net - http://www.cicns.net

Haut de page


© CICNS 2004-2015 - www.cicns.net (Textes, photos et dessins sur le site)