La MIVILUDES et le coach, une fable contemporaine

 

La raison du plus fort est toujours la meilleure :
Nous l'allons montrer tout à l'heure.

Un coach enseignait
Avec conviction et une certaine allure.
Un anti-sectaire survint qui cherchait aventure
Et qu'un besoin désespéré de chiffre poussait.

-Qui te rend si hardi de demander des gages ?
Dit ce fonctionnaire plein de rage.
Tu seras châtié de ta témérité !
-Monsieur, répondit le coach, que votre missionnée
Ne se mette point en colère,
Mais plutôt qu'elle considère
Que je me vas enseignant
Avec bon et dû agrément
Comme tous mes collègues de formation professionnelle.
De me voir empêché, je ne vois la raison,
L'ordre public, je ne trouble en aucune façon...
-Tu le troubles, reprit l'interministériel,
Car je vois bien que tu dérives sectaire.
-Loi et ordre public sont similaires,
Faites venir la loi, que mon cas elle considère...
-Si tu n'as pas enfreint la loi, tu allais donc le faire.
-Mes clients sont satisfaits de mes prestations,
reprit le coach, et je reçois mission sur mission...
-Vous êtes tous les mêmes, clients satisfaits, car manipulés,
ils vous redemandent, car le cerveau, vous leur avez lavé.
-Comment ferions-nous cela, dites-moi,
Nous n'avons pas moyen plus que d'autres
De pénétrer une cervelle et la faire tre.
Dans votre attitude, c'est de l'aveuglement que je vois.
-Eh bien, justement, tu apprendras
Qu'en France, ma cécité fait loi.
-dessus, l'antisectes, très très très énervé,
Retire l'agrément, sans autre forme de procès.

 

Denis Mathieu (février 2012)

 

 

Haut de page


© CICNS 2004-2015 - www.cicns.net (Textes, photos et dessins sur le site)